Joyeux Noël !

A ceux qui aiment Noël, ceux qui l’attendent dès la mi-octobre, qui rechignent à ranger les guirlandes et jubilent à l’achat du sapin. A ceux qui inondent leur intérieur de boules, de cheveux d’ange et qui embaument leur salon de bougies senteur Sapin Nordique. A ceux qui prennent un thé (de Noël) devant un film (de Noël) en mangeant des sablés (de Noël) en pensant au réveillon (de Noël), avec en arrière-fond des chants (de Noël, évidemment). A ceux qui aiment la fête, qui s’impatientent des réunions de famille, des rires et des échanges de cadeaux. A ceux qui se réjouissent à l’idée de chanter, de danser, de voir le sapin garni de cadeaux. A tous ces adultes pour qui Noël est un moment merveilleux à partager en famille, rempli de bons souvenirs passés et de moments à créer. A ceux qui se souviennent des baisers de leur grand-mère, des chocolats de leur grand-père. Ils ne sont plus là mais ils sont encore là. A ceux qui se souviennent, émus, des matins du 25 remplis de joie, de baisers amoureux, d’accolades fraternelles et de remerciements chaleureux. A ceux qui ont surtout envie de dire « merci ». 

A vous, Joyeux Noël. 

A tous ceux qui n’aiment pas ou qui n’aiment plus Noël. A ceux à qui on a volé Noël : une dispute, une perte, une maladie, une angoisse. A ceux qui appréhendent ce moment, mais qui ne peuvent le montrer parce que « c’est la magie de Noël !! », et qui ne peuvent se cacher, se protéger car oui, Noël est partout. A ceux qui vont voir ceux qu’ils aiment mais qui préfèreraient quand même rester tranquilles, ne pas se forcer et ne plus ravaler les larmes. A ceux qui aimeraient tant que Noël soit VRAI, et qui pensent que la magie de Noël pourrait opérer si enfin, on arrêtait tous de faire semblant. Si on se disait les choses qui nous ont blessées, celles qui nous plaisent mais aussi celles qu’on aimerait tant changer et celles qui sont encore trop douloureuses. A ceux que toutes les dindes, tous les sablés et tous les marrons chauds de la terre ne pourront jamais consoler. A ceux qui détestent les cadeaux et ne savent jamais quoi acheter. De toute façon, le cœur n’y est pas. A tous ces adultes qui tentent, comme ils peuvent d’insuffler la magie de Noël à leurs enfants. Qui veulent que la malédiction s’arrête, qu’ils se mettent, comme par magie (de Noël ?) à aimer Noël. A ceux qui luttent toutes ces semaines pour ne pas baisser les bras et qui n’attendent qu’une chose : qu’on range tout. Qu’on mette tout dans la cave et qu’on oublie les mauvais souvenirs. Jusqu’à l’année prochaine … 

Alors peut-être que cette année, les choses vont changer, certains vont pleurer (enfin), d’autres vont parler. 

« Tchin tchin s’il vous plaît, j’ai quelque chose à dire ! »
Aaaah ! Elle a quelque chose à dire, chuuut ! On écoute s’il vous plaît ! 

(C’est vraiment à moi là ?) 
« En fait, même si c’est dur, même si on n’est pas tous doués à l’exercice, je crois qu’on essaie tous de s’aimer. Parce qu’on est un peu obligés (famille oblige) mais aussi parce que c’est chouette de s’aimer quand même. Alors à vous tous, Joyeux Noël ! »

Et oui, écoutez ce que vous avez envie de dire et dites-le. Couché sur une lettre peut-être, à haute voix sinon, mais dans votre cœur assurément. Et voyez comme on est léger. C’est la magie de Noël. 


A vous tous, Joyeux Noël !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :